Forte croissance en France et à l’international : +13% .
des succès commerciaux majeurs.
bonne profitabilité (4,8%) compte tenu de la saisonnalité.
résultat net : +167%.
gearing après conversion de l’océane : 16%.
développement des logiciels avec l’acquisition d’ordirope.

Saint-Ouen (France), le 30 juillet 2015 – Le Conseil d’administration de Gfi Informatique, réuni le 30 juillet 2015 sous la présidence de Vincent Rouaix, a examiné les comptes semestriels consolidés condensés pour le 1er semestre de l’exercice 2015.

Commentant ces résultats, Vincent Rouaix, Président-directeur général de Gfi Informatique déclare : «Le premier semestre marque le début d’une nouvelle étape pour le Groupe qui se retrouve, suite à la conversion de l’Oceane, dans une situation financière sensiblement renforcée, alors que sa profitabilité va continuer de progresser. Gfi Informatique dispose désormais de tous les moyens pour mettre en œuvre son plan à moyen terme qui vise à amplifier son développement en s’appuyant sur une croissance organique solide, soutenue par un fort positionnement métier et sectoriel, accentuée par des acquisitions visant à accélérer sa transformation».

1 Les procédures d’examen limité sur les comptes semestriels ont été effectuées. Le rapport d’examen limité est en cours d’émission
2 Situation retraitée de l’application de la norme IFRIC 21
3 Les capitaux propres et la dette nette sont exprimés après prise en compte de la conversion de l’Oceane intervenue le 27 juillet 2015

ACTIVITÉ EN FORTE CROISSANCE ET BON NIVEAU DE MARGE OPÉRATIONNELLE

Le chiffre d’affaires du Groupe pour le 1er semestre 2015 s’établit à 437,0 M€ en croissance de +13,0% à données publiées par rapport à la même période de l’exercice précédent. La croissance organique s’élève à +6,5%.
Sur le deuxième trimestre, le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de +14,6%, dont +8,2% en organique.
La marge opérationnelle du Groupe, à 20,8 M€, progresse de +7%.
 

  • EN FRANCE : robuste croissance du chiffre d’affaires et bon niveau de marge opérationnelle

Le chiffre d’affaires de la France s’est élevé à 373,8 M€, contre 330,6 M€ au 30 juin 2014, soit une croissance de +13,1% à données publiées et de +5,9% en organique. Sur le deuxième trimestre, la croissance s’est accélérée pour atteindre +14,6%, dont +7,5% en organique.

L’activité commerciale sur le trimestre a été très intense et, au 30 juin, le pipe et le pipe pondéré sont supérieurs à l’an dernier de respectivement +88% et +63%. Le book to bill glissant s’établit à 1,13 avec un carnet de commandes en croissance de 25% par rapport à l’an dernier.

Surtout, le Groupe a connu des succès commerciaux majeurs avec notamment la signature du contrat d’infogérance globale du CNES, un contrat sur 6 années à compter du 2e semestre 2015, qui marque la transformation du Groupe et démontre sa capacité à gagner des opérations complexes et de taille significative. En janvier 2015, un partenariat stratégique avec Alcatel-Lucent a été signé, aboutissant à la sous-traitance à Gfi Informatique de services d’intégration et de support de solutions spécialisées dans les télécoms. L’effectif dédié à cette activité est d’environ une centaine de personnes.

La marge opérationnelle à 18,5 M€ soit 4,9%, contre 18,4 M€ soit 5,6%, au premier semestre de l’an dernier est au niveau attendu par le Groupe. En effet, lors de la publication des ventes du premier semestre, le Groupe a indiqué que la saisonnalité entre le premier semestre et le second serait plus marquée que l’an dernier. Pour l’essentiel, ce phénomène tient aux marchés du Service Public qui subissent traditionnellement un ralentissement ponctuel dans les périodes électorales, marchés qui devraient reprendre au second semestre.
Le TACE et le TJM sont légèrement supérieurs à ceux de juin 2014, illustrant ainsi la bonne tenue de l’ensemble des activités en France. Sur le premier semestre, le Groupe a continué d’investir dans les différents segments qui porteront la rentabilité future, notamment dans le programme IP 20 – programme qui vise, à moyen terme, à doubler le chiffre d’affaires dans les logiciels et l’outsourcing.
 

  • À L’INTERNATIONAL : amélioration de la profitabilité sur fond de croissance organique retrouvée

L’international progresse fortement : il a représenté 14,5% des ventes et 11,0% de la marge opérationnelle en 2015, contre respectivement 14,5% et 5,5% au premier semestre de l’an dernier. L’international a connu une croissance organique de +10,0% (dont +12,3% au second trimestre) contre une croissance organique au 30 juin 2014 de +2,7%.

Péninsule ibérique (Espagne et Portugal)
Le chiffre d’affaires, à 47,2 M€ contre 39,9 M€, est en croissance organique de +16,5%, tandis que la marge opérationnelle à 4,4% marque une forte progression comparée à l’an dernier, où la marge opérationnelle était proche de zéro, principalement grâce aux résultats en Espagne.

Europe du Nord (Belux et Suisse)
Avec 12,3 M€ au 1er semestre 2015, contre 13,7 M€ l’an dernier au 30 juin, l’activité a connu une décroissance organique (-10,6%). Le Groupe s’attend néanmoins à un second semestre en forte amélioration, du même ordre que celui de l’an dernier.

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL +33% - RÉSULTAT NET +167%

Le résultat opérationnel à 12,8 M€ contre 9,6 M€ l’an dernier progresse de +33%. Ceci tient pour l’essentiel aux autres produits et charges opérationnels qui s’élèvent à -8,0 M€ contre -9,8 M€ l’an dernier. Les charges de restructuration sont en baisse de 1,0 M€ et le Groupe qui engage la majorité de ces coûts dès le premier semestre prévoit, à périmètre constant, une réduction de ces coûts sur l’ensemble de l’exercice.
Le résultat net à 2,9 M€, contre 1,1 M€, progresse de +167%, soit un résultat par action de 5 centimes contre 2 centimes l’an dernier.

UN GEARING DE 16% SUITE À LA CONVERSION DE L’OCEANE – DES FONDS PROPRES RENFORCÉS

Conformément à l’annonce du 24 juin 2015, la Société a procédé le 27 juillet 2015 au remboursement anticipé des Oceane en circulation émises le 30 juin 2011 et à échéance au 1er janvier 2017. Un total de 10 072 350 Oceane a été présenté à la conversion (soit 99,98% des Oceane en circulation). A l’issue de l’opération, le concert constitué d’Itefin Participations, Infofin Participations et Boussard et Gavaudan détient 80,3% du capital. Les fonds propres s’élèvent, retraités de cette opération, à 258 M€ et le gearing se réduit à 16% donnant au Groupe des capacités renouvelées d’endettement pour mener sa stratégie de croissance externe.

CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT EN HAUSSE DE 28% -  MAÎTRISE DU BFR

La capacité d’autofinancement s’établit à 20,3 M€ contre 15,9 M€ au 30 juin 2014 soit une progression de +28%. La consommation de BFR semestrielle, compte tenu de l’évolution de l’activité, est maîtrisée : elle s’élève à 17,8 M€, contre 16,8 M€ l’an dernier, croissance faible compte tenu de l’évolution du chiffre d’affaires.  
Lors du lancement de l’opération de remboursement anticipé de l’Oceane, le Groupe a souscrit un financement temporaire d’un montant maximum de 72 M€ (bridge de 6 mois) pour refinancer d’une part son crédit syndiqué dont le solde s’élevait à 22 M€ et d’autre part, l’éventuel remboursement en cash des Oceane pour 50 M€. Compte tenu de la conversion de la quasi-totalité des Oceane, la société a renoncé le 27 juillet à l’utilisation des 50 M€ dédiés au remboursement de l’Oceane et négocie un nouveau programme de financement permettant d’accroître significativement les ressources du Groupe pour financer son plan d’expansion 2015-2018.

ACQUISITION D’ORDIROPE

Gfi Informatique a annoncé le 10 juin dernier l’acquisition de 100% du capital et des droits de vote du groupe Ordirope, éditeur et intégrateur de solutions pour les industriels et les négociants de la grande distribution et des réseaux spécialisés. Avec une couverture fonctionnelle globale, une réactivité forte et une spécialisation métier très développée, l’éditeur est devenu incontournable pour une clientèle d’industriels et de distributeurs exigeants.

Le produit phare du groupe, l’ERP Minos, compte dans sa base installée des clients aussi variés que prestigieux, parmi lesquels Sarbec Cosmetics, Desamais, Point P, Deltaplus, Legrand, Lustucru et Grosfillex.

Ordirope réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 M€, principalement en France et devrait dégager une profitabilité en ligne avec les autres activités logicielles de Gfi Informatique. L’effectif compte un peu plus de 100 personnes, dont près de 25% en R&D. Ordirope est consolidé dans les comptes du Groupe à partir du
1er juin 2015.

4 Itefin Participations est détenue par le FCPR APAX Apax France VII, Altamir Amboise et Auteuil Conseil
5 Infofin Participations est détenue le FCPR APAX Apax France VII, Altamir Amboise

PERSPECTIVES

À conjoncture équivalente, le Groupe considère que le second semestre devrait confirmer la croissance enregistrée au premier semestre. Comme indiqué précédemment, la saisonnalité sera plus marquée en 2015 du fait du décalage observé sur les marchés publics et aussi du fait que le second semestre comporte une journée travaillée de plus que l’an dernier. Sur l’exercice, le Groupe confirme donc s’attendre à une amélioration de sa profitabilité.
Par ailleurs, le Groupe qui dispose de capacités financières renforcées poursuivra activement sa stratégie de croissance externe.

Prochain rendez-vous : Chiffre d’affaires Q3 2015 –  4 novembre 2015

Avertissement :
Les éléments du présent communiqué autres que les faits historiques sont des objectifs. Les objectifs ne constituent pas des garanties en raison des difficultés inhérentes à l’anticipation des résultats. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des objectifs explicites ou implicites.

À propos de Gfi Informatique

Acteur européen de référence des services informatiques à valeur ajoutée et des logiciels, Gfi Informatique occupe un positionnement stratégique différenciant entre les opérateurs de taille mondiale et les acteurs de niche. Avec son profil de multi-spécialiste, le Groupe met au service de ses clients une combinaison unique de proximité, d’organisation sectorielle et de solutions de qualité industrielle. Le Groupe qui compte près de 11 000 collaborateurs a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 804 M€.
Gfi Informatique est coté sur Euronext Paris, NYSE Euronext (Compartiment B) - Code ISIN : FR0004038099.

Annexes

Mots clésFinance

Articles liés

Partager