Saint-Ouen (France), le 14 mai 2019 – Le Conseil d’administration de Gfi, réuni le 29 mars 2019 sous la présidence de Vincent Rouaix, a examiné les comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2018.

CHIFFRE D’AFFAIRES PROFORMA DE 1,5 MILLIARD D’EUROS DONT 40% À L’INTERNATIONAL
GFI ACCÉLÈRE SON INTERNATIONALISATION AVEC CINQ ACQUISITIONS DONT REALDOLMEN EN BELUX
UNE CROISSANCE ORGANIQUE TRÈS SUPÉRIEURE À CELLE DU MARCHÉ : + 7,4%

CHIFFRE D’AFFAIRES : 1 394,5 M€ (+23% dont +7,4% en organique)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL : 67,7 M€ (+21%)
RÉSULTAT NET RETRAITE[1] : 43,3 M€ (+16%)

« L’année 2018 est exceptionnelle à plus d’un titre. En premier lieu par le succès des opérations de croissance externe menées à l’international avec notamment l’Offre Publique d’Achat sur Realdolmen. 2018 confirme ensuite la capacité du Groupe à réaliser une croissance organique supérieure à celle du marché, grâce à la force et à la qualité de son offre. Enfin, Gfi améliore ses résultats et connaît une croissance très significative de ses flux opérationnels de trésorerie. Le Groupe poursuivra en 2019 son développement à l’international » déclare Vincent Rouaix, Président-directeur général.

FORTE ACTIVITÉ DU GROUPE – PLAN DE TRANSFORMATION

L’activité en 2018 a été très soutenue avec une croissance organique de +7,4%. Concrètement, toutes les zones sont en croissance organique confortant la qualité de la stratégie de développement et d’acquisition menée ces dernières années. La croissance organique de la France (903,9 M€)  à +6,9% est très supérieure à celle du marché, tandis qu’à l’International (490,7 M€) la croissance du Groupe est encore plus forte à +8,9%.

La transformation du Groupe passe nécessairement par la croissance et les acquisitions, mais aussi par une évolution en profondeur de son offre. C’est pourquoi le Groupe a lancé différents chantiers au sein de son  plan Boost 2020 et a mobilisé ses équipes autour de ses thèmes fédérateurs afin de répondre entre autres aux enjeux digitaux, accroître l’internationalisation de son offre logicielle, asseoir l’excellence opérationnelle et industrielle, et développer l’offre Mid-Market. 2018 est à cet égard une année de transition où le Groupe a considérablement investi sans pour autant affecter son ebitda qui progresse de +22,5% pour s’établir à 107,8 M€ soit +7,7%.

UNE INTERNATIONALISATION ACCÉLÉRÉE PAR CINQ ACQUISITIONS SUR L’EXERCICE

Alors qu’il considère avoir atteint sa taille critique en France, le Groupe a annoncé depuis 2016 son intention de continuer à se renforcer à l’international. Compte tenu des acquisitions réalisées, la part de l’international est de 35% dans les comptes publiés et de 40% en proforma. La croissance faciale du chiffre d’affaires est de +69,8%.  

Avec environ 600 M€ de chiffre d’affaires à l’international, soit cinq fois plus qu’en 2015, le Groupe a désormais une très forte présence en Ibérie (218,1 M€), en Belux et Europe de l’Est (350 M€ proforma) et se développe très rapidement en Afrique (25 M€ proforma).

Europe du Nord et de l’Est

Realdolmen : Realdolmen est reconnue en Belgique et au Luxembourg pour ses services applicatifs IT, ses services d’infrastructure IT, ses offres de transformation digitale et de CRM, ainsi que pour ses services d’outsourcing pour des sociétés de taille moyenne. Realdolmen propose en outre des solutions spécifiques dans les secteurs de la santé et de la finance. Elle a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 284 M€ avec un effectif de 1 224 personnes. Realdomen est consolidée à 100% depuis le 1er juin 2018, consécutivement au succès de l’OPA et au retrait de cote de la société.

Vauban : basée en Roumanie, la société Vauban est un prestataire de développement informatique pour le compte de tiers auprès d’une clientèle grands comptes principalement sur les secteurs banques-assurance, utilities et télécom. Avec un effectif d’environ 380 personnes, la société réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 M€. Vauban est consolidée depuis le 21 décembre 2018.

Afrique

Cynapsys : établie en Tunisie et en France, Cynapsys est un multi-spécialiste qui réalise environ 5 M€ de chiffre d’affaires avec un effectif de 230 personnes. Elle sert des clients locaux et internationaux en nearshore. Cynapsys est consolidée dans les comptes du Groupe depuis le 1er mars 2018.

ValuePass : premier partenaire certifié par SAP dans les pays francophones d’Afrique, ValuePass réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 5 M€, avec un effectif de 70 personnes environ. Value Pass est consolidée depuis le 1er juin 2018.

Ibérie-Latam

Gesfor : basée à Mexico et à Panama, la société réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 12 M€ dans le domaine bancaire avec 450 consultants et sert par ailleurs de grands clients internationaux du Groupe en Ibérie. Gesfor est consolidée depuis le 1er mars 2018.

CROISSANCE DU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DE +21% ET DU RÉSULTAT NET RETRAITÉ DE +16%

Le résultat opérationnel s’établit à 67,7 M€ et progresse de +21% par rapport à l’an dernier. Cette progression de 11,9 M€ provient exclusivement de la hausse de la marge opérationnelle. En effet, les autres produits et charges opérationnels comprennent, outre les amortissements des actifs affectés et les charges de restructuration au même niveau que l’an dernier, les coûts d’acquisition. Ces derniers sont très significatifs du fait de l’opération Realdolmen. Globalement les coûts d’acquisition ont représenté 5,1 M€ contre 2 M€ l’an dernier.

Les acquisitions ont par ailleurs pesé sur le résultat financier qui s’élève à (10,3) M€ contre (5,2) M€ en 2017.

Le résultat net à 39,8 M€ enregistre une progression de +7%, soit un résultat dilué par action de 0,60 €, contre 0,56 € en 2017. Le Groupe a encouru des coûts de transaction pour les 5 acquisitions réalisées et particulièrement pour la plus importante Realdolmen. Ces coûts non récurrents ont représenté avant impôts un montant total de 5,1 M€ et un montant de 3,4 M€ net d’impôt sur les sociétés. Retraité de ces éléments, le résultat opérationnel et le résultat net se seraient élevés à 71 M€ et 43,3 M€, soit respectivement une croissance de 28 % et 16 %.

UNE SITUATION FINANCIÈRE SAINE ET DES FLUX NETS DE TRÉSORERIE EN TRÈS FORTE HAUSSE À 65 M€, SOIT+175%

En dépit des acquisitions et des efforts consentis pour se transformer, le Groupe termine l’année avec un niveau de dette financière très raisonnable et notamment un rapport dette financière sur ebitda de 2,95. La croissance de la profitabilité et la maîtrise du besoin en fonds de roulement ont permis d’accroître considérablement les flux de trésorerie d’exploitation qui à 65,1 M€ sont en croissance de +175% par rapport à l’an dernier.  En 2018, le Groupe Gfi a procédé au refinancement de son crédit syndiqué pour un montant de 410 M€ et à l’émission d’EuroPP pour 90 M€ afin de financer ses acquisitions. Son désendettement rapide sur l’exercice devrait lui faciliter l’accès à des financements complémentaires pour procéder, le cas échéant d’autres opérations.

UNE PROGRESSION CONTINUE DE L’EMPLOI

Au 31 décembre 2018, l’effectif du Groupe est d’environ 19 000 personnes (14 800 en 2017), dont 10 500 en France. L’effectif en Centres de Services s’élève à 1 553 personnes, contre 1 449 à fin 2017.

Cette année, le Groupe ambitionne le recrutement de plus de 3 000 personnes.

DELISTING DE Gfi : UN ACTIONNAIRE DE LONG TERME POUR SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT DU GROUPE

2018 a aussi été marquée par la finalisation de la prise de contrôle du Groupe par notre actionnaire Mannai Corporation. Avec une participation portée comme prévu à plus de 96% en juin 2018, et compte tenu du faible niveau de flottant, le retrait de cote a été effectué le 13 décembre 2018.

DES OBJECTIFS TRÈS AMBITIEUX POUR 2019 ET 2020

Le Groupe a considérablement renforcé ses positions en 2018, tant au niveau géographique qu’au niveau de ses offres. Son actionnariat unique et son bilan constitue autant d’atouts pour le Groupe qui entend poursuivre à marche forcée son développement. Il se fixe par ailleurs comme ambition pour 2020 de réaliser un chiffre d’affaires d’au moins 2 milliards d’euros pour une marge opérationnelle de l’ordre de 8%.

Avertissement :

Les éléments du présent communiqué autres que les faits historiques sont des objectifs. Les objectifs ne constituent pas des garanties en raison des difficultés inhérentes à l’anticipation des résultats. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des objectifs explicites ou implicites.

À propos de Gfi

Acteur européen de référence des services informatiques à valeur ajoutée et des logiciels, Gfi Informatique occupe un positionnement stratégique différenciant entre les opérateurs de taille mondiale et les acteurs de niche. Avec son profil de multi-spécialiste, le Groupe met au service de ses clients une combinaison unique de proximité, d’organisation sectorielle et de solutions de qualité industrielle. Le Groupe qui compte près de 19 000 collaborateurs a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 1 395 M€.

[1] Résultat avant frais d’acquisition des sociétés acquises en 2018 (Realdolmen, Gesfor, Cynapsys, ValuePass, Vauban)

ANNEXES

Mots clésFinance

Articles liés

Partager