Saint-Ouen (France), le 26 juillet 2018 – Le Conseil d’administration de Gfi Informatique, réuni le 26 juillet 2018 sous la présidence de Vincent Rouaix, a examiné les comptes semestriels consolidés condensés (1) pour le 1er semestre de l’exercice 2018.

FORTE CROISSANCE ORGANIQUE DU CHIFFRE D’AFFAIRES : + 5,2 %
MARGE OPÉRATIONNELLE : + 17 %
FLUX DE TRÉSORERIE D’EXPLOITATION : + 14,6 %
ENDETTEMENT NET MAÎTRISÉ
SUCCÈS DE L’OFFRE PUBLIQUE D’ACHAT SUR REALDOLMEN 

Gfi Informatique a opté pour la méthode rétrospective modifiée. L’application de la norme conduit le Groupe à reconnaître un chiffre d’affaires de 1,9 million d’euros. Les comptes au 30 juin 2017 n’ont pas été retraités.

Commentant ces résultats, Vincent Rouaix, Président-directeur général de Gfi Informatique déclare :
« Le premier semestre 2018 conforte notre leadership. D’un point de vue des performances économiques et financières tout d’abord, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité tant en France qu’à l’étranger, et amélioré sa marge opérationnelle et ses cash flows. De plus, nous avons été très actifs en termes d’acquisitions. Je suis particulièrement fier du succès de l’Offre Publique d’Achat amicale sur Realdolmen qui contribue à faire de Gfi Informatique un acteur majeur en Europe. »

ACTIVITÉ EN FORTE CROISSANCE ET AMÉLIORATION DE LA MARGE OPÉRATIONNELLE

Le chiffre d’affaires du Groupe, pour le premier semestre 2018, s’établit à 625,5 M€ en très forte croissance de + 11,3 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. La croissance organique s’élève à 5,2 %.

Sur le deuxième trimestre, la croissance organique du chiffre d’affaires du Groupe est restée forte à + 4,2 %, contre + 6,2 % au premier trimestre.

La marge opérationnelle du Groupe, à 29,6 M€ progresse de + 17 % en valeur absolue et de 0,2 point de base pour s’établir à 4,7 %.

EN FRANCE : croissance du chiffre d’affaires et bon niveau de marge opérationnelle pour un 1er semestre

Le chiffre d’affaires de la France s’est élevé à 439,3 M€, contre 418,5 M€ au 30 juin 2017, soit une croissance de 5,0 % à données publiées et de 4,1 % en organique. Sur le deuxième trimestre, la croissance s’est élevée à 4,4 %, dont 2,9 % en organique. La marge opérationnelle s’élève à 16,5 M€ contre 15,6 M€ au semestre dernier soit une progression de 5,8% malgré un calendrier défavorable sur le 1er semestre (- 1 jour ouvré).

L’activité Services enregistre une très belle performance sur le semestre, bénéficiant d’un taux d’activité en croissance et d’un taux journalier moyen (TJM) stable. Elle bénéficie de la signature de contrats significatifs chez nos grands clients et aussi des signatures significatives sur le mid-market. Le semestre aura été aussi marqué par la consolidation de l’activité « Business Solutions », ceci grâce à un bon niveau de commandes sur le semestre et un niveau d’activité soutenu. L’activité « Software » est en repli sur le premier semestre 2018 du fait d’une base de comparaison élevée, mais le second semestre devrait être plus dynamique.

L’activité commerciale sur le trimestre a été très intense et, au 30 juin, le book to bill glissant s’établit à 1,23.

Sur le semestre, la France a poursuivi et accentué ses investissements, notamment dans les Solutions, le Digital, et l’Outsourcing. En outre, afin de soutenir ses offres nouvelles auprès de ses clients, la France a dupliqué ses « Fablabs » en régions. Ces derniers permettent concrètement aux clients du Groupe de soumettre des problématiques métiers de transformation afin d’y apporter des solutions innovantes.

Enfin, la société a démontré son dynamisme et son fort pouvoir d’attraction au niveau du recrutement avec l’entrée de 1 144 nouveaux collaborateurs pour un solde net de + 171 personnes.

À L’INTERNATIONAL : très forte croissance et amélioration de la profitabilité

L’international progresse fortement 

L’international, avec 186,3 M€, a représenté 29,8 % des ventes du semestre contre 25,5 % l’an dernier. Du fait des acquisitions réalisées en 2018, la croissance à données publiées s’établit à +29,8 % et + 8,4 % en organique sur le semestre. La marge opérationnelle progresse également très fortement pour s’établir à 13,1 M€, soit 7,0 % contre respectivement 9,7 M€ et 6,8 %.

  • Ibérie-LatAm

Le chiffre d’affaires, à 120,6 M€ contre 109,8 M€, est en croissance faciale de + 9,8 % et en croissance organique de + 7,1 %, tandis que la marge opérationnelle s’établit à 6,1 %, contre 6,7 % l’an dernier où la base de comparaison était très forte.

L’Espagne a connu une croissance organique soutenue (+ 2,8 %) et surtout une forte amélioration de sa marge opérationnelle. Celle-ci s’élève à 4,1 M€ contre 2,8 M€ l’an dernier représentant respectivement 6,1 % et 4,3 % du chiffre d’affaires.

La marge opérationnelle au Portugal s’élève à 6,6 %, contre 11,4 % l’an dernier au 30 juin. La marge au Portugal bénéficie à la fois de l’amélioration de la profitabilité des activités historiques, mais aussi des activités SAP de Roff. La baisse par rapport à l’an dernier était attendue, la base de comparaison étant très forte.

L’activité en LatAm connaît une très forte croissance faciale grâce à l’acquisition de Gesfor au Mexique consolidée depuis le 1er mars 2018. La région a également fait preuve d’un très grand dynamisme sur les activités historiques qui ont connu une croissance de + 51,4 %.

  • Europe du Nord et de l’Est (Benelux, Pologne et Suisse)

Avec  55,0 M€ au 1er semestre 2018, contre 26,1 M€ l’an dernier au 30 juin, l’activité de la région est marquée par la consolidation depuis le 1er juin des activités de Realdolmen. Cependant, avec + 9,7 % de croissance organique, la région a démontré son dynamisme tant en Belgique, qu’en Pologne et en Suisse.

La marge opérationnelle à 5 M€ contre 2,2 M€ progresse également très fortement grâce à l’apport de Realdolmen. Celle-ci représente 9 % du chiffre d’affaires contre 8,3 % au premier semestre de l’an dernier.

  • Afrique et Reste du monde

Le reste du monde a représenté 10,7 M€ au premier semestre contre 7,6 M€ l’an dernier et correspond pour l’essentiel (8,8 M€) aux activités en Afrique. Ces dernières ont connu une forte croissance de + 53,1 % dont + 29,9 % en organique. L’Afrique a bénéficié des acquisitions de Cynapsys en Tunisie consolidées depuis le 1er mars et de Value Pass consolidé depuis le 1er juin. La croissance organique a été soutenue par le Maroc et l’Angola.

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL - RÉSULTAT NET

Le résultat opérationnel à 19,5 M€, contre 19,1 M€ l’an dernier, progresse de + 2 %.
Il bénéficie de l’amélioration de la marge opérationnelle, mais tient compte aussi de la comptabilisation de tous les frais d’acquisition du semestre (3,8 M€) et notamment de ceux liés à l’Offre Publique d’Achat (OPA) sur Realdolmen.
Les coûts de restructuration, engagés pour l’essentiel au premier semestre, à 4,7 M€ sont maîtrisés et en légère baisse par rapport aux 5,1 M€ engagés l’an dernier.
Le coût de l’endettement financier augmente de 1,7 M€ à 2,7 M€ sous l’effet principalement des coûts de financement de l’opération Realdolmen.
En conséquence, le résultat net après impôts s’établit à 7,3 M€, contre 8,4 M€ l’an dernier.

UN GEARING MAÎTRISÉ – SUCCÈS DU REFINANCEMENT DU GROUPE

Sur le semestre, la capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement financier net et impôts (CAF) s’établit à 30,9 M€ contre 27,0 M€ au 30 juin 2017, soit une variation de + 14,6 %. La consommation de BFR semestrielle, compte tenu de l’évolution de l’activité, est maîtrisée : elle s’élève à - 15,7 M€, contre - 28,7 M€ l’an dernier. Les investissements en immobilisations sont passés de 16,6 M€ à 17,7 M€. L’élément majeur du semestre reste les acquisitions qui représentent 154,8 M€, comprenant principalement 171 M€ (avant prise en compte de la trésorerie) décaissés au titre de l’acquisition de 88,92 % des actions Realdolmen.

Au 30 juin, la dette nette s’établit à 319 M€ conduisant à un gearing de 104 % conformément aux attentes du Groupe.
Pour financer les acquisitions, le Groupe a procédé à un refinancement total de sa dette. Au 30 juin, le Groupe a contracté un crédit syndiqué de 200 M€ et un bridge de 85 M€ permettant de couvrir la dette existante pré-acquisition et les acquisitions du semestre dont Realdolmen. Le financement comprend par ailleurs une ligne d’acquisition et un crédit revolving, l’ensemble représentant 100 M€. Les covenants au 30 juin sont respectés.

EFFECTIFS

Les effectifs du Groupe (hors sous-traitants) s’élèvent à 17 000 personnes au 30 juin 2018, contre 14 800 personnes au 31 décembre 2017. Sur la base des actions engagées, notamment en France, les perspectives d’embauches nettes des départs pour le second semestre sont positives en dépit d’un taux d’attrition qui reste élevé.

SUCCÈS DE L’OFFRE PUBLIQUE D’ACHAT AMICALE SUR REALDOLMEN

Gfi Informatique a lancé l’OPA amicale sur Realdolmen le 26 avril dernier au prix de 37 € par titre et 11,03 € pour les warrants, soit une prime de 11 % sur le cours de clôture de l’action le 22 février dernier et respectivement de 22 % et 28 % par rapport aux prix moyens pondérés par les volumes des 3 et 6 derniers mois. A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En conséquence, Gfi Informatique a mis en œuvre une offre de reprise (squeeze out) dès le 23 juillet 2018 et qui prendra fin le 10 août prochain.

Le Groupe se réjouit de ce succès qui va permettre d’assurer l’intégration et le développement optimal de Realdolmen au sein de Gfi Informatique.

Realdolmen est reconnu pour ses services applicatifs IT, ses services d’infrastructure IT, ses offres de transformation digitale et de CRM et ses services d’outsourcing pour des sociétés de taille moyenne. Realdolmen propose en outre des solutions spécifiques dans les secteurs de la santé et de la finance.

Le 25 mai dernier, Realdolmen a publié ses résultats (exercice du 1er avril 2017 au 31 mars 2018), faisant état d’un chiffre d’affaires de 258,1 M€ en croissance de + 5,9 %, d’un résultat d’exploitation de 14 M€ contre 12 M€ l’an dernier. Le résultat net est de (1,1) M€ contre 10,6 M€ l’année précédente. Ce résultat est exceptionnellement bas du fait de l’enregistrement de 9,1 M€ de coûts non récurrents liés à la transaction et d’une charge exceptionnelle non récurrente sur l’imposition différée.

Avec cette opération, Gfi Informatique devient l’un des tous premiers acteurs au Benelux et poursuit sa stratégie de conquêtes de parts de marché significatives là où le Groupe est présent.

ACQUISITION DE VALUE PASS

Gfi Maroc a procédé à l’acquisition de la société Value Pass. La société est le premier partenaire certifié par SAP dans les pays francophones d’Afrique. La société réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 5 M€ avec un effectif de l’ordre de 70 personnes. Value Pass est consolidée depuis le 1er juin 2018.

AUGMENTATION DE LA PARTICIPATION AU CAPITAL PAR MANNAI CORPORATION

Le 14 juin 2018, Mannai Corporation a acquis 10 206 695 titres de Gfi Informatique auprès de Apax Partners, Altamir et Boussard & Gavaudan, portant ainsi, conformément aux accords précédemment signés sa participation à 96,6 %. Par ailleurs, l'action de concert et les pactes d’actionnaires entre Mannai Corporation et Apax Partners (conjointement avec Altamir) et Boussard & Gavaudan sont résiliés. À la suite de cette opération, la Société a mis en place une nouvelle gouvernance au sein du Conseil d’administration et des différents comités d’où il ressort que sur un total de 8 personnes, le conseil d’administration présidé par Vincent Rouaix comprend deux représentants de Mannai Corporation, quatre administrateurs indépendants et un administrateur représentant les salariés.

En se renforçant au capital de Gfi Informatique, Mannai Corporation réaffirme son engagement d'être un actionnaire de long-terme, qui en tant qu'expert des services informatiques, sera à même d'accompagner la croissance de la société.

PERSPECTIVES

Pour l’exercice 2018, le Groupe, attentif au contexte économique mais fort de ses acquisitions confirme ses objectifs, à savoir de croître en poursuivant sa transformation, de poursuivre son renforcement à l’international et d’améliorer sa marge opérationnelle.


Prochain rendez-vous : Chiffre d’affaires Q3 2018 –  6 novembre 2018

Avertissement :

Les éléments du présent communiqué autres que les faits historiques sont des objectifs. Les objectifs ne constituent pas des garanties en raison des difficultés inhérentes à l’anticipation des résultats. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des objectifs explicites ou implicites.


À propos de Gfi Informatique

Acteur européen de référence des services informatiques à valeur ajoutée et des logiciels, Gfi Informatique occupe un positionnement stratégique différenciant entre les opérateurs de taille mondiale et les acteurs de niche. Avec son profil de multi-spécialiste, le Groupe met au service de ses clients une combinaison unique de proximité, d’organisation sectorielle et de solutions de qualité industrielle. Le Groupe qui compte près de 15 000 collaborateurs a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1 132 M€.
Gfi Informatique est coté sur Euronext Paris, NYSE Euronext (Compartiment B) - Code ISIN : FR0004038099.
www.gfi.world

ANNEXES

Chiffre d’affaires par trimestre

Compte de résultat, Flux de trésorerie et Bilan résumés

(1) Les procédures d’examen limité sur les comptes semestriels ont été effectuées. Le rapport d’examen limité est en cours d’émission.

Mots clésFinance

Articles liés

Partager