Saint-Ouen (France), le 30 juillet 2013 – Le Conseil d’administration de Gfi Informatique, réuni le 30 juillet 2013 sous la présidence de Vincent Rouaix, a examiné les comptes semestriels consolidés condensés pour le 1er semestre de l’exercice 2013.

Poursuite de la croissance et du chiffre d'affaires : +14,8%
Croissance organique en France : +1,5%
Marge opérationnelle en croissance de  +6,9%
Succès de l'intégration des acquisitions

Commentant ces résultats Vincent Rouaix déclare : «Dans un environnement difficile, GfI Informatique a continué de progresser au premier semestre. Les acquisitions ont contribué à notre croissance, soutenue également en France par la croissance organique. L’activité commerciale du semestre traduit à la fois la pertinence des choix stratégiques et le succès de l’intégration des sociétés reprises en 2012. La profitabilité en France est en amélioration avec un calendrier très défavorable tandis que le Groupe résiste bien à l’étranger malgré le contexte économique».

ACTIVITÉ DU GROUPE : CROISSANCE DU CHIFFRE D’AFFAIRES +14,8% – BONNE TENUE DE LA MARGE OPERATIONNELLE +6,9%

Le chiffre d’affaires du Groupe pour le 1er semestre 2013 s’établit à 368,6 M€, en croissance de +14,8% à données publiées par rapport à la même période de l’exercice précédent. Il est quasi stable (-0,7%) en organique malgré un calendrier défavorable, avec deux journées ouvrées en moins en France, Espagne et Belux représentant -1,6% en jours ouvrés sur ces pays.
Sur le deuxième trimestre, le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 15,7% dont +0,5% en organique.

La marge opérationnelle du Groupe, à 17 M€ progresse de 6,9%.

  • EN FRANCE : forte croissance du chiffre d’affaires – amélioration de la marge opérationnelle

Le chiffre d’affaires de la France s’est élevé à  313,0 M€ contre 258,8 M€ au 30 juin 2012, soit une croissance de +20,9% à données publiées et de + 1,5% en organique. Sur le deuxième trimestre, la croissance en France s’élève à +21,9% dont +2,7% en organique.
Ce fort niveau d’activité reflète la bonne intégration des sociétés et activités acquises en 2012, Géosphère, Adix, Thales Bus et Cognitis. L’activité commerciale sur le trimestre a été très intense et au 30 juin le pipe est supérieur de près de 40% à celui de l’an dernier tandis que le book to bill glissant s’établit à 1,13.

La marge opérationnelle, à 5,3% comme l’an dernier, est légèrement supérieure aux attentes du Groupe. Au-delà de l’effet mécanique défavorable du calendrier (supérieur à 1 point de MOP) la progression de la marge opérationnelle traduit les efforts du Groupe pour améliorer son positionnement, innover et industrialiser. Ces paramètres s’illustrent particulièrement dans l’amélioration du TJM en progression de près de 20 € par rapport à l’an dernier tandis que le TACE est stable.

  • À L’INTERNATIONAL 

Péninsule ibérique (Espagne et Portugal) :
Le chiffre d’affaires à 39,7 M€ contre 46,2 M€ est en repli organique de -14%, tandis que la marge opérationnelle à l’équilibre est en recul de 4,1 points. Sur le semestre, Gfi s’est désengagé de l’activité revente de terminaux de paiement au Portugal et a poursuivi ses actions de réorganisation. L’effet calendaire a également pesé sur la zone et a représenté un manque à gagner de plus de 1% du chiffre d’affaires.

Europe du Nord (Belux et Suisse) :
Avec 12,7 M€ au premier semestre 2013 contre 13,0 M€ l’an dernier, l’activité est quasi stable comme la profitabilité ce qui compte tenu également d’un calendrier défavorable de 2 jours est une bonne performance. Le Belux représente près de 94% des ventes de la zone.

Maroc
Le Maroc avec 3,1 M€ de chiffre d’affaires connaît une forte croissance organique 11,3% et améliore sa profitabilité.

RÉSULTAT OPERATIONNEL ET RESULTAT NET

Le résultat opérationnel s’élève à 7,8 M€, contre 10,8 M€ au premier semestre 2012. La poursuite de l’intégration des acquisitions réalisées en fin d’année dernière explique notamment le montant des restructurations du premier semestre (5,2 M€ contre 2,5 M€ en juin 2012). Le Groupe a réalisé l’essentiel des restructurations de l’exercice dès le premier semestre et considère que celles-ci devraient sur l’exercice être proches des 6,7 M€ enregistrés en 2012.
Le résultat net des activités poursuivies s’élève à 0,6 M€.
Le résultat global de l’exercice progresse à 0,9 M€ contre 0,2 M€ au 30 juin 2012.

STRUCTURE FINANCIÈRE : MAITRISE DU BFR – GEARING DE 33%

La capacité d’autofinancement avant restructurations s’élève à 18,8 M€ contre 16,7 M€ l‘an dernier soit une augmentation de +12,6% Après restructurations elle s’établit à 12,5 M€ contre 13,8 M€ au 30 juin 2012. La consommation de BFR semestrielle compte tenu de l’évolution de l’activité est très maîtrisée : elle s’élève à 19,3 M€, dont 16,4 M€ comparables aux 15,9 M€ de l’an dernier. Ces éléments permettent d’afficher un gearing faible à 33%.

STABILISATION DU CAPITAL DE GFI INFORMATIQUE SUITE A L’OFFRE PUBLIQUE D’ACHAT SIMPLIFIEE

Les Fonds APAX et BOUSSARD & GAVAUDAN ont conclu un pacte d’actionnaires le 7 juin 2013. Conformément à la réglementation applicable, le concert ainsi constitué a provoqué le lancement d’une offre publique d’achat dont l’initiateur est la société INFOFIN PARTICIPATIONS, société constituée à cet effet.
Au terme de la période d’offre, la société INFOFIN PARTICIPATIONS a acquis 7 483 083 actions et 163 755 océanes, ce qui permet au concert de détenir 42 666 632 actions Gfi Informatique, et 10 053 919 océanes, ce qui représente 78,36% du capital et des droits de vote de la société et 99,73% des océanes en circulation.
Cette opération marque la confiance des deux actionnaires principaux dans la stratégie suivie jusqu’à présent. Elle permet au Groupe d’envisager sereinement la poursuite du développement de l’activité tout en stabilisant le capital de Gfi Informatique.

PERSPECTIVES

A conjoncture équivalente, le Groupe considère que la fin de l’année devrait confirmer la croissance enregistrée au premier semestre et que la profitabilité devrait être en nette amélioration au second semestre avec notamment la disparition des effets de saisonnalité constatés au premier semestre. Par ailleurs le Groupe reste attentif à toute opportunité d’acquisition qui pourrait se présenter.

En excluant le premier versement sur le litige TVA pour 2,8 M€ au premier semestre 2013

Prochain rendez-vous : Chiffre d’affaires Q3 2013 –  7 novembre 2013

Avertissement :
Les éléments du présent communiqué autres que les faits historiques sont des prévisions. Les prévisions ne constituent pas des garanties en raison des difficultés inhérentes à l’anticipation des résultats. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des prévisions explicites ou implicites.

À propos de Gfi Informatique
Acteur européen de référence des services informatiques à valeur ajoutée et des logiciels, Gfi Informatique occupe un positionnement stratégique différenciant entre les opérateurs de taille mondiale et les acteurs de niche. Avec son profil de multi-spécialiste, le Groupe met au service de ses clients une combinaison unique de proximité, d’organisation sectorielle et de solutions de qualité industrielle. Le groupe qui compte près de 10 000 collaborateurs a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires proforma de l’ordre de 750 M€.
Gfi Informatique est coté sur Euronext Paris, NYSE Euronext (Compartiment B) - Code ISIN : FR0004038099.

ANNEXES

Chiffre d’affaires par trimestre

Chiffre d’affaires du semestre

Compte de résultat, Flux de trésorerie et Bilan résumés

Mots clésFinance

Articles liés

Partager