Résilience, relocalisation, territoires, autant d’enjeux quasi sociétaux qui sont enjoints à l’industrie française en ces temps de pandémie. Mais en écho c’est une litanie de fragilisation de filières clés, fermeture de sites emblématiques qui résonne d’une manière anxiogène.

Est-ce que pour réconcilier ces antagonismes l’avenir n’est pas dans l’émergence de sites industriels polyvalents de taille intermédiaire ?

Ceci est déjà à l’œuvre au croisement de la reconversion d’usines de production de masse (automobile) et de nouvelles filières (hydrogène). Beaucoup de sites industriels devront gérer une diversité d’activités (fabrication, réparation, reconditionnement) sur des produits personnalisés. Dans cette perspective, on peut envisager des systèmes modélisant et orchestrant les flux essentiels sur la performance de cette variété opérationnelle.

Inetum s’est engagé, avec les leviers apportés par la plateforme IIoT PTC Thingworx, sur la construction de briques applicatives à cette fin. La première présentée à l’occasion de l’événement du 15 octobre couvrait la gestion d’une flotte d’AGV (véhicule autoguidé et autonome). Les AGV servent sont utilisés en usine pour les transferts entre lignes et magasins, dans les entrepôts sur le prélèvement entre autres.

L’événement a rassemblé un large panel (BOSCH, VOLVO, Arquus, Nexter, Safran, Tarkett, Puig, CNIM, SEB, Groupe Managem) avec une trentaine de participants. Un tiers était présent avec nous dans les locaux de La Ruche Industrielle, le reste à distance au travers d’un dispositif permettant un suivi en direct et interactif.

Vous pourrez voir au travers de l’animation attachée le caractère vivant et débrouillard de ce format, maintenant un lien digital mais définitivement positif !

Revoir l’événement dans son intégralité

Mots clésPartenariatIndustrie4.0

Partager