Covid-19 : comment Gfi accompagne ses clients pour lutter contre les cyberattaques ?

L’épidémie de Covid-19 est l’occasion pour de nombreux cybercriminels d’accélérer leurs activités illicites. L'assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a récemment été victime de cyberattaque. Ce n’est toutefois pas le seul organisme attaqué (ransomware, piratage) depuis le début de la crise liée au coronavirus.

Pour accompagner au mieux ses clients durant la crise, la Business Unit Cybersécurité du Groupe Gfi, propose un dispositif spécial, à destination de personnes physiques ou morales, susceptibles d’être déjà attaquées ou en recherche d’une solution « clé en main » de gestion des alertes et des incidents.

Le Groupe a ainsi mis en place une Task Force dédiée nommée « Digital Forensic » pour un accompagnement légal de l’incident en cas d’infection ou suspicion de piratage. Gfi prend en charge toutes les questions administratives pour supporter ses clients victimes d’attaques : identification, analyse des preuves numériques, support pour un dépôt de plainte auprès de la BEFTI (Brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information) et rapport pour les assurances. Gfi peut également proposer à ses clients un avocat, spécialiste de ces questions.

En cas d’incident, les experts Cybersécurité de Gfi sont mobilisés 24h/24, 7j/7 pour réparer et protéger les infrastructures (antivirus, pare-feu et monitoring) et permettre à leurs clients de se concentrer sur leurs activités. Pour cela, ils s’appuient sur la solution clé-en-main SIEM Keenaï développée par Gfi depuis 2011 et plébiscitée par des entreprises telles que le GIP RENATER. Gfi intervient ainsi au sein du SI pour remédier à une infection et identifier la compromission réelle et effective.

Plus d’informations sur l’activité Cybersécurité de Gfi ?

#Restonsconnectés
#Stayconnected

Mots clésSécurité

Articles liés

Partager